Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Samedi 29 Juillet 2017

Quelle représentation pour les Français issus de l’immigration ? (Club Mediapart)


La coupe est pleine. Sans vouloir remettre en question ni la liberté d’expression, ni l’humour, je voudrais comprendre pourquoi ceux qui organisent la vie médiatique trouvent si jouissif de prendre publiquement pour cible les mêmes profils.



Photo d'illustration choisie par les Cahiers de l'Islam, pas de photo dans l'article d'origine.
Photo d'illustration choisie par les Cahiers de l'Islam, pas de photo dans l'article d'origine.

Publié le 18 juillet 2017 
Blog de Fatma Bouvet de la Maisonneuve 


 
Fatma Bouvet de la Maisonneuve 

Psychiatre et addictologue à l'hôpital Sainte-Anne, Paris, Essayiste, Membre du CESE. Franco Tunisienne. Médecin psychiatre et addictologue Consultation d'alcoologie pour femmes, Sainte Anne, Paris Présidente fondatrice de Addict'elles Intéressée par la souffrance psychique au travail, guidance de familles dont un enfant est en souffrance, troubles psychiques des femmes et des femmes au travail en particulier. Ancienne élue municipale Membre du CESE Essayiste.  Elle a publié aux éditions Odile Jacob : " Les femmes face à l'alcool" , " Le choix des femmes" , " Enfants et parents en souffrance"  et "Une Arabe en France".


La coupe est pleine. Sans vouloir remettre en question ni la liberté d’expression, ni l’humour, je voudrais comprendre pourquoi ceux qui organisent la vie médiatique trouvent si jouissif de prendre publiquement pour cible les mêmes profils. 

Si certains médiocres ont sauté les verrous et creusé des abysses de bêtises et d’inepties, d’autres, à priori plus intelligents s’y engouffrent. C’est ainsi qu’à une époque de progrès inégalée, la science est décrédibilisée en toute conscience au profit d’allégations qui ruinent les âmes. Lorsqu’un célèbre démographe, Hervé le Bras, invité à un débat sur l’immigration par Alain Finkielkraut argumente avec des chiffres à l’appui, son contradicteur, Renaud Camus, supposé penseur mais réellement antiscientifique, se base sur ce qu’il aurait constaté « comme tout le monde » pour faire de sa subjectivité la loi incontestable. Il est désolant de voir cet ignorantisme aller de soi, y compris sur une radio publique. Oui, on parle bien des noirs et des arabes. Le théoricien du « grand remplacement » vient affirmer qu’il n’y a aucun astrophysicien dans le 18e arrondissement de Paris. Façon de dire que les étrangers qui ont envahi ce quartier possèdent une moindre intelligence. Encore faudrait-il prouver qu’elle ne réside que dans la connaissance en astrophysique. Si nous ne sommes pas là dans un registre raciste, je ne m’y connais pas. 

D’autres présentateurs, dans un registre plus humoristique raffolent des rappeurs noirs ou arabes. Les invités sont alors soumis à des plaisanteries insistantes et finalement, hélas, si prévisibles. Il fut, par exemple assez pénible, récemment, d’écouter Laurent Baffie insinuer que les artistes présents pourraient voler le matériel du studio ou que leurs soirées festives seraient un rassemblement de bracelets électroniques. C’est bien connu : les noirs, les arabes ou les roms sont des voleurs et des repris de justice. Haha ! Mais à un moment, on ne rit plus, on passe à la colère puis à l’abattement et aujourd’hui c’est un immense désespoir qui submerge les concernés et c’est bien plus dur à guérir. De même, depuis quelques temps, des Français que l’on dit encore « issus de l’immigration », même s’ils sont nés de la 3e génération, subissent des tests d’amour pour la France dans des mises en scène qui mélangent les registres et entretiennent les confusions. La dernière mise à l’épreuve de la nouvelle députée Danièle Obono en est une bonne illustration à mon sens. Seulement, je peux témoigner de par mon exercice avec des Français de toutes origines, que de très nombreux «  franco français » détestent et méprisent leur pays au point de n’avoir qu’un seul rêve, celui d’en partir ! Aucune logique n’impose d’adorer le pays dans lequel on vit et la liberté du choix et de l’appréciation est la même pour tous. 

Retrouvez la suite de cet article sur le club de Mediapart
 

Un étude récente a montré la part disproportionnée accordé par les médias américains concernant des attaques terroristes menées par des personnes musulmanes ou supposées musulmanes.

 




Nouveau commentaire :