Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Dimanche 13 Novembre 2016

Mort de l’anthropologue Malek Chebel, défenseur d’un « islam des Lumières »


Il était notamment l’auteur de « L’islam pour les nuls » et « Le Coran pour les nuls », qui s’étaient arrachés dans les librairies après les attentats de janvier 2015.



Malel Chebel est mort le samedi 12 novembre. Crédit Photo : FRED DUFOUR/AFP
Malel Chebel est mort le samedi 12 novembre. Crédit Photo : FRED DUFOUR/AFP


Le Monde.fr avec AFP | 12.11.2016 à 18h01

L’anthropologue des religions et psychanalyste algérien Malek Chebel, défenseur d’un « islam des Lumières », est mort des suites d’un cancer, samedi 12 novembre au matin, à l’âge de 63 ans, a appris l’Agence-France-presse (AFP) auprès de sa famille.

« Malek Chebel, c’était l’islam des Lumières et la modernité. Son œuvre dit quel doit être notre ouvrage : bâtir l’islam de notre temps », a tweeté le premier ministre Manuel Valls. Pour Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), interrogé par l’AFP, sa disparition constitue « une grosse perte pour l’ensemble des musulmans de France ».
Il sera enterré en Algérie, après une probable cérémonie en région parisienne, lundi, a précisé à l’AFP son fils Mikaïl Chebel.

Trente-cinq livres publiés

Arrivé à Paris en 1980 pour préparer un doctorat en psychopathologie et psychanalyse, après une licence de psychologie clinique à Constantine (Algérie), Malek Chebel voulait contribuer, par ses études, à voir l’Orient et l’Occident s’éloigner des « lieux de confrontation » où les extrémistes voulaient les conduire.

Il « a appris le dictionnaire » français en arrivant en France « pour s’approprier les mots, la langue », a raconté à l’AFP son ami Hichem Ben Yaiche. « Il avait une capacité de travail inouïe », avec trente-cinq livres publiés et cinq prévus pour la seule année 2016. Il voulait « ratisser plusieurs thématiques », dans « une quête d’identité personnelle », selon ce proche.

Retrouvez la suite de cet article sur le site Le Monde.fr




Nouveau commentaire :