Les cahiers de l'Islam


Jeudi 5 Septembre 2013

Les non-dits du nom. Onomastique et documents en terres d’Islam. Mélanges offerts à Jacqueline Sublet



Les non-dits du nom. Onomastique et documents en terres d’Islam. Mélanges offerts à Jacqueline Sublet




Sous la direction de Christian Müller et Muriel Roiland-Rouabah
Beyrouth, Presses de l’Ifpo – IRHT, 2013
Études arabes médiévales et modernes, PIFD 267

27,5 x 20 cm, 608 p., 30 ill. NB, 20 ill. coul.
45 €

Présentation

Contrairement à d’autres itinéraires, celui de Jacqueline Sublet est d’une parfaite clarté. L’histoire le guide tout au long, mais pas n’importe laquelle. D’entrée de jeu, la recherche du document s’y impose, comme indispensable moyen d’accès à la connaissance de milieux divers : marchands, juristes, fonctionnaires au premier rang desquels Ibn al‑Suqāʿī, témoin majeur de l’intérêt porté par Jacqueline Sublet à l’époque mamelouke.
Biographie et historiographie vont très vite, dans cet itinéraire, s’appuyer sur une certitude : l’histoire par le document ne peut pas ignorer la recherche du nom, ce nom qui détient le secret même des êtres et des choses. Sans s’interdire quelques excursions, entre autres aux jardins de Damas ou jusqu’aux frontières de l’empire musulman, Jacqueline Sublet revient toujours à ce nom qui la fascine, pour ce qu’il révèle et cache à la fois.
André Miquel (extrait de la préface)
Ces Mélanges rassemblent 24 articles de chercheurs d’horizons divers qui ont été en relation avec Jacqueline Sublet tout au long de sa carrière. Les contributions s’articulent autour du thème fédérateur de « Onomastique et documents en terres d’Islam ».

Sommaire

  • André Miquel, Préface, 9-10
  • Jacqueline Sublet, Bibliographie, 11-14
Manuscrits et documents
  • Donald S. Richards, Three (twelfth-century ?) guarantees issued for the monks of St Catherine’s Monastery in Sinai, 15-28
  • Françoise Micheau, La calligraphie du Kitāb al-diryāq de la Bibliothèque nationale de France : entre sens et esthétique, 29-52
  • David J. Wasserstein, Evidence, methodology and history : on the date and interpretation of an alleged Arabo-Islamic inscription of medieval al-Andalus-Morocco, 53-66
  • Arianna d’Ottone, La bibliothèque d’un savant yéménite du XIIIe siècle d’après une note manuscrite autographe, 67-84
  • Lahcen Daaïf, Margaret Sironval, Marges et espaces blancs dans le manuscrit arabe des Mille et Une Nuits d’Antoine Galland, 85-126
  • Abdelouahad Jahdani, Recette andalousienne : fabrication de couleurs, de mèches, d’encre et de savon, 127-144
  • Allaoua Amara, Communautés oasiennes et tradition manuscrite arabe : l’exemple des collections privées des Ouled Saïd au Gourara (Algérie), 145-160
  • Jean-Louis Triaud, Deux bibliothèques arabo-islamiques en Côte d’Ivoire au début du XXe siècle, 161-246
L’onomastique
  • Yūsuf Rāġib, Esclaves et affranchis trahis par leur nom dans les arts de l’Islam médiééval, 247-302
  • Pierre Larcher, Le nom propre dans la tradition grammaticale arabe, 303-318
  • Mohammed Hocine Benkheira, Onomastique et religion : à propos d’une réforme du nom propre au cours des premiers siècles de l’Islam, 319-356
  • Catherine Mayeur-Jaouen, La cigogne : ses noms, ses visages, ses voyages, 357-374
  • Thierry Buquet, Nommer les animaux exotiques de Baybars, d’Orient en Occident, 375-402
  • Christian Müller, Le nom propre à géométrie variable : nommer et être nommé dans les actes du Ḥaram al-Šarīf de Jérusalem (VIIIe/XIVe siècle), 403-436
  • Jean-Pierre Molénat, Les noms des mudéjars revisités, à partir de Tolède et du Portugal, 437-460
  • Gilles Veinstein, Les nouveaux noms des recrues du devşirme ottoman, 461-468
  • Nathalie Clayer, Un élément sur la nationalisation des noms dans l’Albanie de l’entre-deux-guerres, 469-480
Littérature et histoire
  • Daniel Gimaret, Bibliographie d’Ibn Ḫuzayma. Données et hypothèses, 481-490
  • André Miquel, Muqaddasī et ses mots, 491-496
  • Abdallah Cheikh-Moussa, De la « communauté de salut » à la « populace ». La représentation du « peuple » dans quatre Miroirs arabes des Princes (VIIIe-XIIIe s.), 497-524
  • Monik Kervran, La mosquée de Ǧalāl al-Dīn Ḫwārazm Šāh à Damrilā, dans les bouches de l’Indus, 525-546
  • Avner Giladi, Toutes les femmes d’al-Saḫāwī : quelques remarques sur le Kitāb al-nisā’ (« Le Livre des femmes »), comme source de « l’Histoire intime » des sociétés musulmanes médiévales, 547-566
  • Jean-Claude Garcin, Enquête d’historien sur un conte des Mille et Une Nuits. Uns al-Wuǧūd et al-Ward fī l-akmām, 567-584
  • Alexandre Popovic, L’étude de la magie chez les musulmans de Bosnie-Herzégovine à l’époque de l’occupation austro-hongroise (1878-1918), 585-607
 Lien : Ifporient




Nouveau commentaire :