Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Samedi 9 Août 2014

[L'Orient Le Jour] Liban : Le retour de Saad Hariri ravive le combat des modérés


L'objectif immédiat du retour de l'ancien Premier ministre Saad Hariri est de veiller à la distribution et la répartition du don saoudien d'un milliard de dollars US à l'armée.



Saad Hariri
Saad Hariri
Libéré d'une longue attente, comme dépoussiéré, Beyt al-Wassat a repris vie hier. Le retour surprise à Beyrouth de l'ancien Premier ministre, Saad Hariri, après trois ans d'absence, a provoqué la liesse de ses sympathisants, autant qu'il a redonné un nouvel élan à la situation politique en général.
La mobilisation de tout le personnel de Beyt el-Wasat, la réactivation de la fontaine centrale, la saturation du parking, l'essoufflement du cafetier pour compenser « trois ans d'oisiveté », le sourire à peine contenu des visages croisés...

Cette vie qui reprend contrastait surtout avec le nuage de tristesse qui avait couvert la Maison du Centre depuis l'assassinat en décembre 2013 de Mohammad Chatah, ancien ministre et proche conseiller de Saad Hariri. C'est cette grisaille qui s'était d'ailleurs progressivement emparée du pays depuis le départ hâtif de l'ancien Premier ministre, en janvier 2011.

L'énergie recouvrée était accentuée par l'élément de surprise ayant accompagné le retour de Saad Hariri, « un retour définitif », mais qui était ignoré même de ses « plus proches collaborateurs ». C'est seulement lorsque le jet privé transportant Saad Hariri a décollé de Djeddah que le pilote, qui se dirigeait vers Paris, a été informé de la véritable destination : Beyrouth...

Son premier arrêt dès sa descente d'avion au petit matin dans la capitale a été la tombe de son père, dont il tente de perpétuer la politique d'ouverture, transcommunautaire et citoyenne. Son retour veut notamment revivifier le courant de la modération face au takfirisme et à toutes les formes d'extrémisme, comme il l'affirmera en soirée, lors de la réunion du Futur à son domicile...

Lire la suite de cet article sur le site L'Orient Le Jour.com







Nouveau commentaire :