Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Omar Merzoug
Omar Merzoug est journaliste et collabore régulièrement avec Le Quotidien d'Oran pour lequel il... En savoir plus sur cet auteur
Samedi 19 Septembre 2015

L'Islam de France, amour et inquiétudes



...l'édifice des certitudes et des valeurs républicaines menace ruine devant la réalité des discriminations de toutes sortes, religieuses, raciales, ethniques, culturelles, sociales et cultuelles. C'est cette faillite qui explique le surgissement du communautarisme...

 

L'Islam de France, amour et inquiétudes
Broché : 244 pages
Editeur : Bayard Jeunesse (2 février 2012)
Collection : ESSAIS
Langue : Français
ISBN-10 : 2227483350 ISBN-13: 978-2227483354

 

Quatrième de couverture

" Pour toute une partie des habitants de culture musulmane, le recours à un islam ostentatoire fonctionne comme une compensation à l'exclusion qu'ils vivent ou ressentent. Avant de voir là une "montée de l'islam", constatons d'abord un échec de la République ". À la lumière de plus de trente ans de travail avec les musulmans, Christian Delorme analyse sans concession la question de l'immigration aujourd'hui. Mieux connaître l'islam, faire Le bilan de notre histoire coloniale, être capables d'abandonner nos regards suspicieux, nos idées préconçues, nous permettrait selon lui d'avancer vers une paix sociale. Tout en portant un regard réaliste sur les difficultés d'intégration de certains Français issus de l'immigration, il explore dans cet ouvrage, accessible et vivant, les voies d'un dialogue constructif.

Christian Delorme est curé de la banlieue lyonnaise. En 1983, il a initié la Marche pour l'égalité des droits et contre le racisme. Il s'implique depuis de nombreuses années dans le dialogue interreligieux. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment, avec Rachid Benzine, Nous avons tant de choses à nous dire (Albin Michel). Antoine d'Abbundo est journaliste, rédacteur en chef de l'hebdomadaire Pèlerin (Bayard presse).

Rencension

Les ouvrages qui appellent à un dialogue constructif avec les Musulmans et avec l'Islam ne sont pas si répandus. Aussi faut-il, de prime abord, saluer ce livre qui retrace, sur un ton de la conversation, un parcours fait de rencontres, de convictions, d'interrogations, de remises en questions mais aussi d'inquiétudes.

L'originalité de ce petit livre est de considérer les événements qui se déroulent dans la sphère de l'Islam, les manifestations, politiques, sociales et culturelles et cultuelles, dont cette religion est en quelque sorte le lieu, non sous le paramètre de la résurgence de l'Islam, comme si l'Islam avait disparu de l'Horizon de l'Europe (une analyse historique tant soit peu approfondie suffit à montrer qu'il n'en est rien), mais sous le paradigme d'une faillite du projet républicain. En effet, l'édifice des certitudes et des valeurs républicaines menace ruine devant la réalité des discriminations de toutes sortes, religieuses, raciales, ethniques, culturelles, sociales et cultuelles. C'est cette faillite qui explique le surgissement du communautarisme, si vite voué aux gémonies, alors que l'on oublie que ce sont les discriminations qui font le lit du communautarisme aussi sûrement que la faim et l'injustice alimentent les révoltes et les révolutions.

Christian Delorme n'est pas un inconnu, celui que l'on appelle, entre autres, le "curé des Minguettes" du nom de ce quartier "difficile" de Lyon, parle avec un tel accent de sincérité et en abordant de bonne foi que l'on est sensible à ses propos. Il force l'écoute et retient une attention qui ne faiblit pas jusqu'à la dernière page. Une des leçons du livre est que la meilleure manière de résoudre un problème est de l'affronter dans sa diversité, dans sa complexité, dans la totalité de ses dimensions.

Christian Delorme revisite en les démystifiant des notions nombreuses qui font obstacle au dialogue et à la compréhension mutuelle. Le "Djihâd", la violence, la Loi dont les connotations sont le plus souvent négatives, la notion de certitude et de doute, la théocratie. Il déconstruit nombre d'opinions préconçues qui ont pour seul fondement une perception erronée et une connaissance très approximative des réalités de l'Islam français. " J'ai une telle histoire d'intimité avec de nombreux musulmans que l'Islam fait partie de ma vie. C'est une de mes dimensions existentielles. Je suis chrétien en amitié avec l'Islam. Cela ne peut être autrement". C'est ce genre de relation qu'il faut étendre et généraliser. Et persévérer même si les difficultés sont réelles, parce qu'on ne construit rien sur la haine et le ressentiment. 




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Octobre 2017 - 23:33 Le retour du califat