Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam

Les cahiers de l'Islam



Rechercher :
Tufayl (Ibn) :
Abu Bakr Muhammad ben Abd-el-Malik ben Tufayl el-Qaïci dit Ibn Tufayl né vers 1110 dans la province de Grenade, et mort en 1185 à Marrakech, latinisé en Abubacer, s'est illustré par ses talents d'homme politique, de savant et de philosophe.
Au sujet des écrits d'Ibn Ṭufayl, dont la plupart sont perdus, les témoignages qu'on peut recueillir des différents bibliographes ne concordent guère. Dans le domaine médical, il aurait échangé quelques traités avec Averroès (dont il semble avoir été le protecteur) ; on lui attribue aussi deux volumes de médecine, ainsi qu'un poème sur les médicaments simples. D'une manière générale, l'étude de la carrière scientifique d'Ibn Ṭufayl se heurte à une difficulté insurmontable. En astronomie, par exemple, l'absence totale d'un texte complet relatif au système qu'il a imaginé, nous réduit à formuler de simples conjectures.
Il est l'auteur du roman philosophique Hayy Ibn Yaqzan (Vivant fils d'éveillé). Enfant né dans une île isolée, soit par génération spontanée, soit d'une mère qui l'abandonna, le héros découvre peu à peu les réalités de sa propre personne, du monde et de l'esprit. Il adhère ensuite à la loi religieuse. Ibn Tufayl mêle dans son œuvre la tradition mystique (Al-Ghazali, Avicenne) et l’intérêt pour le rationalisme (Averroès). Il illustre parfaitement la situation de l’Andalousie médiévale, véritable carrefour entre l’Orient et Occident, mais aussi entre l’Antiquité et la modernité
Voir aussi : Ibn Rouchd (Averroès)