Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Mardi 11 Février 2014

L'horreur médiatique (par Jean-François Kahn)




Éditeur : Plon
Date de publication : 23 janvier 2014
Nombre de pages : 177 p.
L'auteur : Jean-François Kahn a été professeur, puis journaliste (Le Monde, L’Express, Europe 1, Antenne 2), avant de créer et diriger L’Evènement du jeudi. Il a fondé le journal Marianne. Essayiste de talent, il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages dont Tout change parce que rien ne change. Introduction à une théorie de l’évolution sociale (1994), Les Bullocrates (Fayard, 2006) et Dictionnaire Incorrect (Plon, 2005). Ses deux derniers ouvrages, Menteurs ! et La catastrophe du 6 mai 2012 ont été de grands succès.

Description de l'ouvrage

Quand Jean-François Kahn a publié La Catastrophe du 6 mai 2012, beaucoup de journaux lui ont téléphoné pour le féliciter mais aussi pour lui faire comprendre qu’ils n’en parleraient pas parce qu’il avait, un jour, dit du mal de leur patron. Etre gentil avec un rédacteur en chef compterait-il plus aujourd’hui que le contenu d’un livre ? Jean-François Kahn est consterné de voir la presse nationale aussi peu impartiale et essaie de rester objectif. Quand il était à Marianne, il a lui-même diffusé des feuillets entiers qui le traînaient dans la boue. Depuis son livre La Pensée unique, l’ex-directeur de Marianne parle du manque de pluralisme dans la presse. Il remarque que pour le vote du référendum européen, 95% des journaux étaient pour le OUI et n’étaient pas du tout en adéquation avec l’avis général. A l’issue des votes, ces mêmes journaux se sont indignés et ont traité les français de « fachos »… Aujourd’hui, avec l’émergence d’Internet et des nombreux réseaux sociaux, c’est toute la carte des médias qui est remodelée. L’accès à de l’information immédiate, sans analyse ni recul, ne va-t-elle pas accentuer « l’horreur médiatique » ?

Synopsis :
« Vous les médias ! » : derrière cette apostrophe, qui revient à identifier tous les professionnels de l'information à une « caste » coupée de la réalité des gens, c'est le procès du système médiatique tout entier que l'opinion publique instruit. De façon de plus en plus implacable. Injuste ? Peut-être. Mais encore convient-il de comprendre les raisons de ce dramatique divorce. Le pire peut, en effet, en surgir. D'où ce livre. Terrible. Révélateur d'un univers qui devient de plus en plus fou. Uniformément fou. Un livre qui risque donc de déclencher des fureurs. Mais qui se veut une interpellation salvatrice. Il se termine d'ailleurs par ces mots : « Une nouvelle génération devra assumer cette mission : contre l'horreur médiatique, rétablir l'honneur médiatique. Elle y parviendra. »





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 20:23 Du lac Tchad à la Mecque

Vendredi 17 Novembre 2017 - 20:05 La langue et le sacré