Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Dimanche 31 Décembre 2017

Michel Lussault : "Les propos de Jean-Michel Blanquer sur les mères voilées accompagnatrices de sorties scolaires n’ont aucune justification"


Interrogé dans l’interview du Grand Jury sur RTL et LCI dimanche 10 décembre, le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer s’est prononcé pour que les mères d’élèves, accompagnatrices des sorties scolaires, ne portent pas de voile. Une position qui indigne Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes jusqu’en septembre 2017. Interview Bondy Blog.




Bondy Blog
Le 11 décembre 2017


Par Nassira El Moaddem


Le Bondy Blog : Jean-Michel Blanquer a affirmé hier : “Mon approche personnelle est que toute personne accompagnant les élèves est en situation d’être ce qu’on appelle un collaborateur bénévole de service public autrement dit qu’il doit se conformer à un certain nombre de devoirs”. A la question “pas de voile pour les accompagnatrices?“, le ministre a répondu “normalement non“. Quelle est votre réaction ?

Michel Lussault : Je ne suis plus étonné de rien. Je continue de penser que le ministre est surtout préoccupé d’adresser des signes à une partie de ceux qu’il estime être l’électorat qui soutient sa politique. Lors de cette interview, Jean-Michel Blanquer a multiplié les annonces qui sont pour certaines extrêmement curieuses comme quand il dit qu’il faut remettre de l’enseignement moral et civique alors que cela existe déjà ! Même chose s’agissant des textes sur l’interdiction des téléphones portables dans les établissements qui existent aussi déjà ! Quant au fait religieux, c’est aussi un sujet enseigné depuis des décennies notamment dans les programmes d’histoire. Il y a une obsession à vouloir communiquer à tout prix. Ces propos sur les mères d’élèves voilées ne me surprennent pas.

Le Bondy Blog : Qu’en pensez-vous sur le fond ?

Michel Lussault  : Cela m’attriste beaucoup. Je pense que cela fait partie d’une tendance générale depuis quelques années à exaspérer le débat sur des questions secondaires, qui sont pourtant traitées au cas par cas par des équipes pédagogiques. Je ne considère pas que les parents d’élèves lorsqu’ils sont bénévoles en sorties scolaires sont à traiter comme des agents du service public. D’ailleurs, un collaborateur bénévole de service public, cela n’existe pas. La seule situation qui peut être discutée c’est lorsqu’un parent est élu d’un conseil où il représente l’établissement dans une réunion institutionnelle, et encore. Faut-il rappeler que la loi sur la laïcité n’interdit pas l’expression religieuse des adultes ? Aller vers l’idée selon laquelle les parents sont des collaborateurs bénévoles de service public est de mon point de vue intenable. En 2013, le Conseil d’Etat avait déjà dit que ces parents ne sont pas des collaborateurs mais des usagers et renvoyait au cas par cas.


Retrouvez la suite de cet article sur le site du Bondy Blog.
 




Nouveau commentaire :