Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Mercredi 29 Juillet 2015

[La Croix] Droit de réponse du Collectif contre l’islamophobie en France à l’article intitulé « Le Collectif contre l’islamophobie, un invité controversé »



[La Croix] Droit de réponse du Collectif contre l’islamophobie en France à l’article intitulé « Le Collectif contre l’islamophobie, un invité controversé »

Monsieur le directeur de la publication,

Je voudrais corriger plusieurs affirmations erronées portées contre le CCIF, que je préside, contenues dans l’article de M. Nicolas Berrod, publié le 15 juin 2015 dans vos éditions périodiques électroniques (La-Croix.com), et intitulé « 
Le Collectif contre l’Islamophobie, un invité controversé ».

Tout d’abord, le Collectif Contre l’Islamophobie en France n’est pas plus un invité qu’une organisation controversée, mais une association type loi 1901 déclarée en préfecture qui s’est donnée pour mission de combattre le racisme antimusulman, et bénéficie du statut spécial de membre consultatif à l’ONU.

C’est au regard de son expertise et de son expérience reconnues en matière de lutte contre l’islamophobie qu’il a été convié à participer à l’instance de dialogue réunie le 15 juin.

Le CCIF est aussi le partenaire des pouvoirs publics à l’instar de sa collaboration avec la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, le Défenseur des Droits, l’Observatoire de la laïcité, le Délégué Interministériel de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Les cas d’islamophobie sont enregistrés comme tels au regard de la loi et de la jurisprudence en vigueur, et ont donné lieu à plusieurs condamnations par la justice. Pour exemple, le Tribunal administratif de Nice a annulé, le 9 juin 2015, la décision illégale d’interdiction d’accompagnement scolaire opposée à une mère d’élève en raison du port du foulard.

Notre méthodologie est parfaitement reconnue par les instances européennes et internationales ainsi que par la CNCDH qui en fait état dans son rapport annuel 2013 sur le racisme. Nos statistiques divergent évidemment des chiffres du ministère de l’Intérieur, qui répertorie uniquement les menaces et actions, et omet les actes de discrimination qui représentent pourtant la part la plus importante des actes islamophobes.

Quant au contentieux prêté au CCIF avec le CFCM, il est démenti par la présence de Monsieur Abdellah Zekri, président de l’Observatoire National de lutte contre l’Islamophobie, au dîner annuel du CCIF le 29 mai dernier.

La principale mission du CCIF consiste à lutter contre les actes islamophobes, à offrir une assistance juridique aux victimes, qui dans plus de 80 % des cas sont des femmes. Cette défense des droits inaliénables des individus est une œuvre salutaire pour la cohésion sociale et nationale.

Samy Debbah, Président du CCIF

Retrouvez ce Droit de Réponse sur le site La Croix.com

Article "Le Collectif contre l’islamophobie, un invité controversé".  





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 14:00 Islamophobie et racisme anti-musulmans

Mercredi 6 Décembre 2017 - 09:20 Histoires croisées d'Al Qaida et de l'État islamique