Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Samedi 12 Juin 2021

Figures algériennes par Halima Guerroumi



Ces femmes, souvent méconnues, ont fait et sont l'Algérie

Broché: 98 pages
Editeur :
Orients Editions (4 juin 2021)
Collection : Studies in Comparative Religion
Langue : Français
ISBN-13:
979-1093315232
Illustratrice : Halima Guerroumi
Préfacière : Wassyla Tamzali

Le Livre

 
    Elles ont fait et sont l’Algérie. Découvrez les portraits de quarante-trois femmes, qui, chacune dans leur domaine : la politique, la musique, l’aventure, l’écriture, ont laissé une marque. De La Kahina à Souad Massi en passant par Assia Djebar, du IVe siècle à nos jours, ces portraits de petites et grandes algériennes, sont illustrés en pleine page à l’aquarelle.

Enseignante en arts appliqués, inspectrice de l’Académie de Créteil, Halima Guerroumi, française de parents algériens, mène des projets pédagogiques reliant les deux côtés de la Méditerranée. Elle a fondé le collectif « I.SIM » qui met en avant les cultures du monde. Son festival « ARABE ? Mode d’emploi » représente le monde « arabe » moderne, dynamique et ouvert. C’est son premier livre témoignage.

PREFACE DE WASSYLA TAMZALI

Figures algériennes par Halima Guerroumi


 
    Wassyla Tamzali est avocate à la Cour d’Alger après la guerre d’indépendance. Elle entre à l’UNESCO en 1979 travaillant sur les droits des femmes, avant d’y diriger la promotion de la condition des femmes en Méditerranée en 1996. Auteur à succès, elle se consacre aussi aux Ateliers Sauvages, un centre d’art qu’elle a fondé en 2015 à Alger.



 
La question n’est pas de savoir comment raconter une histoire lourde, tragique, à un enfant, mais comment libérer les mémoires du récit tragique et libérer les femmes des icônes qui les retiennent captives.
Wassyla Tamzali
 


 

Découvrez quelques pages du livre


    En Algérie, les grandes femmes d’hier méritent d’exister dans nos mémoires.  

J’ai une conviction profonde : le passé comme l’avenir de l’Algérie, c’est une affaire de femmes. Longtemps, on a laissé entendre le contraire en falsifiant notre image, notre histoire et nos luttes. Il s’agissait de passer nos voix sous silence, pour faire émerger une société patriarcale empruntée au modèle oriental qui n’est pas le nôtre. Et avec lui, son lot d’images où nous sommes des femmes soumises et impuissantes. Pourtant, il flotte, quelque part, une dette envers nous. Cette dette appelle une réparation : il s’agit de nous rendre nos images fidèles et le récit de nos luttes. Cela sans compter sur nos responsables politiques mais uniquement sur nousmêmes. L’heure est donc venue d’éduquer une génération de femmes libres. Originaire d’Algérie et mère d’une petite fille, j’ai été confrontée à la question de la transmission de la culture du pays de mes parents. Ces histoires, elles m’étaient en partie contées. Alors comment raconter à ma fille l’histoire de ces femmes inspirantes liées à une partie de son origine ? Par un livre...

Halima Guerroumi.

(Cliquez sur les illustrations pour passer en mode plein écran)

 





Références

_____________________

[1] « Djihad de la pensée », selon les mots de l’auteur (p.516).
[2] « Djihad de la pensée », selon les mots de l’auteur (p.516).. [2] Textes et contextes du Wahhabisme: précis d'Histoire de la da'wa najdite et des premiers Saouds, Nawa édition, 2015 ; Théologie du complotisme musulman. Les origines sectaires d'une pensée contemporaine, Nawa édition, 2014 ; Les origines chrétiennes d'une laïcité musulmane; l'irja ou le chaînon manquant, Nawa édition, 2013 ; De l'idéologie islamique française: éloge d'une insoumission à la modernité, Nawa édition, 2011 (rééd. 2013 et 2015); et Histoire et Islam: comprendre la naissance d'une science, Nawa édition, 2013, ainsi que des commentaires de textes de théologie ou de canonisme (fîqh) republiés en langue française.
[3] http://www.nawa-editions.com
[4] http://www.nawa-editions.com/categorie-produit/aissam-ait-yahya-2/
[5] http://www.nawa-editions.com/categorie-produit/aissam-ait-yahya-2/
[6] Cette thèse apparaît plus explicitement en conclusion de la seconde partie, page 204.
[7] Le passage est repris sur le profil facebook des éditions Nawa dans un post en date du 25 novembre 2016 pour faire la promotion de la 3e édition du présent ouvrage.



 




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Avril 2020 - 19:00 Le voile, sous les fluctuations du regard.




LinkedIn
Facebook
Twitter
Academia.edu
ResearchGate


Notre newsletter



Nos éditions




Vient de paraître
Mino
Sulami
Soler
Maghreb
Omero1
Jomier
is
Magg
Avon