Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam

Les cahiers de l'Islam



Rechercher :
Rāzī (al) :
Fakhr al-Dīn al-Rāzī est un savant musulman de rite chaféite, né à Ray (Perse) vers 1150, et mort en 1210.
Il est considéré comme l'un des penseurs les plus complets de l'islam. Après ses études à Rayy (Ray), où il est né, il fait plusieurs voyages qui l'amènent jusqu'aux Indes. Dans plusieurs villes, il a de violentes controverses avec des mu‘tazilites et avec des tenants d'autres écoles juridiques et théologiques. Il prend la fuite pour se fixer à Hārat.
Son système est tout à fait personnel et il se trouve au confluent de tous les grands courants de son temps : ash‘arisme ghazālien, mu‘tazilisme, avicennisme. Ash‘arite convaincu mais profondément influencé par la pensée d'Ibn-Sina(Avicenne), dont il commente les Ishārāt, il prend sur toutes les questions qui ont opposé les théologiens, tels Al-Ghazālī et les falāsifa avicenniens, des positions ingénieuses, qui constituent de remarquables synthèses.
Après lui, la philosophie (falsafa) et la théologie (kalām) ne cesseront plus d'aller de pair. C'est ainsi qu’il a forgé une philosophie capable d'aborder franchement les problèmes de la foi et de la théologie musulmanes, alors que, chez Al-Ghazālī, la pensée philosophique, tout en recevant un certain droit de cité, reste suspecte et très surveillée.
Œuvres
- Mafâtih al-ghayb (ca. 1198-1206), littéralement Les clés de l'inconnaissable (ou Les Clés de l'invisible) aussi connu comme Le Grand Commentaire du Coran de l'auteur. Cet épître est resté inachevé. Dans ce Commentaire du Coran, ses idées s'affirment jusqu'en leurs applications ; et l'auteur y laisse apparaître avec éclat l'étendue de ses connaissances grammaticales, juridiques, théologiques, philosophiques, mystiques, traditionnelles, scientifiques, ce qui fait de cette œuvre considérable une véritable encyclopédie du savoir de l'époque
- Notations sur les principes de la religion (Ma'âlim fî-usûl al-Dîn)
- L'acquis des connaissances (Muhassall). Traité théologique.
- Les recherches orientales (Al-Mabâhith al-mashriqiyya). Somme philosophique. C'est dans cet important ouvrage de métaphysique et de physique, qu'on voit le mieux se former, au contact de tout ce qui les a fécondées, les idées personnelles d'Al-Rāzī.
- Controverses (Al-munâzarât)
- Livre de la physiognomonie (Kitâb al-firâsa), édi. et trad. Y. Mourad, La physiognomonie arabe, Paris, 1939.
- I`tiqâdât Firaq Al-Muslimîn wa Al-Mushrikîn (Croyances des groupes musulmans et celles des groupes polythéistes)
- Traité sur les noms divins, traduit par Maurice Gloton, éd. Albouraq, 2009, (ISBN 2841613283 et 978284161328).

Voir aussi : Abū Hassan Al Ash'ari, Ghazali (al), Ibn Sînâ