Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam

Les cahiers de l'Islam



Rechercher :
Ḥallādj (Al) :
Abū l-Mughīth al-Ḥusayn b. Manṣūr b. Maḥamā al-Bayḍāwi, surnommé al-Ḥallādj mystique persan est né dans un petit village du sud de l'Iran. En 875, il vint à Bagdad où il fréquenta les milieux ṣūfis, et suivit l'enseignement de Djunayd, un des représentants de l'école les plus en vue. Sa conception de la mystique, de l'union à Dieu, ses idées sur l'apostolat ne concordaient pas avec celles de ses maîtres. Cela finit par lui couter la vie. Ne voulant pas renier des propos tenus en public où il avait proclamé "Je suis la Vérité (Dieu)" ("Ana al haqq"), ce qui était vu comme une hérésie, il est condamné à mort et supplicié à Bagdad en 922.
C'est à Louis Massignon, spécialiste de la mystique islamique, que le lecteur occi-dental doit la redécouverte des textes d’al-Ḥallādj
Œuvre :
- Diwan, poèmes traduits et présentés par Louis Massignon, éd. du Seuil, 1955.
- Poèmes mystiques traduits et présentés par Sami-Ali, éd. Albin Michel, 1998

Ouvrages sur al-Ḥallādj
- Louis Massignon, Akhbar al-Ḥallādj, recueil d'oraisons et d'exhortations du martyr mystique de l'Islam, édition J. Vrin, collection Études musulmanes, 1975. Edition bilingue.
- Louis Massignon, La passion de Husayn ibn Mansûr Ḥallādj , 4 vol, Gallimard, Paris 1975.

Voir aussi : Fanâ’ (فَناء), Shaṭḥ (شطح)