Les cahiers de l'Islam


Lundi 17 Avril 2017

Reportage de France 2 sur le bar PMU de Sevran : un sénateur saisit le CSA (Bondy Blog)


Yannick Vaugrenard, sénateur de Loire-Atlantique, a adressé le 30 mars au président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, Olivier Schrameck, un courrier lui demandant de se saisir du reportage de France 2 sur Sevran “afin d’établir objectivement les faits et d’en tirer les conclusions”. Selon le parlementaire, “de nombreuses questions demeurent au point de faire peser un discrédit fort sur l’ensemble de la chaîne publique”.



Crédit photo : Frédéric BERGEAU
Crédit photo : Frédéric BERGEAU

Publié le 7 avril 2017
Par Nassira EL MOADDEM


Yannick Vaugrenard, sénateur de Loire-Atlantique, a adressé le 30 mars au président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, Olivier Schrameck, un courrier lui demandant de se saisir du reportage de France 2 sur Sevran “afin d’établir objectivement les faits et d’en tirer les conclusions”. Selon le parlementaire, “de nombreuses questions demeurent au point de faire peser un discrédit fort sur l’ensemble de la chaîne publique”.

C’est un courrier envoyé au président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel par un parlementaire. Le sénateur, Yannick Vaugrenard, a adressé à Olivier Schrameck le 30 mars 2017 une lettre de saisine au sujet du reportage de France 2 sur ce bar BMU de Sevran où, selon la chaîne publique “les hommes rejettent les femmes”, une affirmation démentie par notre enquête du 10 mars 2017. Dans ce courrier, le sénateur socialiste, par ailleurs aussi vice-président de la commission des Affaires économiques, demande au CSA “d’établir objectivement les faits et d’en tirer les conclusions”. 

Il écrit : “Les commentaires établissaient un lien entre la présence d’un islamisme radical et cette discrimination à l’entrée. Ce reportage a généré de très nombreuses réactions jusqu’à celles de plusieurs candidats à l’élection majeure de notre pays qu’est l’élection présidentielle. Il a donc contribué à former notre opinion de citoyen d’autant que la rédaction de France 2 est supposée parfaitement fiable dans son approche journalistique”.

“De nombreuses questions demeurent au point de faire peser un discrédit fort sur l’ensemble de la chaîne publique”

Citant la contre-enquête du Bondy Blog montrant, éléments à l’appui, la présence de clientes femmes dans ce bar PMU, à l’opposé du reportage de France 2, le sénateur poursuit : “Dans un communiqué en date du 16 mars dernier, très curieusement, France 2 a... 

Retrouvez la suite de cet article sur le Bondy Blog.
 




Nouveau commentaire :