Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Dimanche 26 Juillet 2015

Rencontre avec le Secours Islamique : Actions et partenariats avec les autres associations et ONG.



Rencontre avec le Secours Islamique : Actions et partenariats avec les autres associations et ONG.

Les cahiers de l'IslamPouvez-vous présenter à nos lecteurs votre association et ses différentes activités ? 

Samira Alaoui, chargée de communication du Secours Islamique : Fondé en 1991, le Secours Islamique France (SIF) est une ONG de solidarité internationale agissant dans les domaines de l’assistance humanitaire et de l’aide au développement, en France et dans le monde. Le SIF c’est 23 ans d’actions sur le terrain, guidées par les valeurs universelles de l’islam, de solidarité et de respect de la dignité humaine, et par les principes humanitaires de neutralité, d’indépendance et d’impartialité. Chacun de ces principes garantit aux populations une aide, dans le respect de la diversité – culturelle, religieuse, sociale – et sans rien attendre en retour. Le SIF c’est 16 missions opérationnelles en Asie du Sud Est, au Moyen Orient, en Afrique et en Haïti, plus de 350 salariés dans le monde, plus de 20 millions d’euros de budget annuel, des dizaines de partenariats institutionnels et opérationnels comme le Ministère des Affaires Etrangères ou encore Unicef. Le Secours Islamique France mène des actions d’urgence, de développement et de plaidoyer dans divers domaines d’action : l’eau et l’assainissement, la sécurité alimentaire, la protection de l’enfance, la lutte contre la précarité et l’exclusion via des missions sociales envers les plus démunis en France. Eau et Assainissement: Afin de favoriser l’accès de l’ensemble de la population - y compris des plus vulnérables - à l’eau, le Secours Islamique France se mobilise sur le terrain (approvisionnement, installations sanitaires, sensibilisation à une hygiène de base) et dans le domaine du plaidoyer pour la mise en œuvre effective du droit à l’eau et à l’assainissement.  Sécurité alimentaire: Programmes saisonniers et projets à long terme se complètent afin de lutter efficacement contre les facteurs et les conséquences de la faim : distributions de colis alimentaires et de colis de viande à l’occasion du Ramadan et de la fête de l’Aïd Al Adha, relance agricole, projet de lutte contre la malnutrition, distribution de cheptel, etc. Protection de l'Enfance: Le SIF accorde aux enfants une attention particulière à travers des programmes de protection spécifiques : nutrition, accès aux soins, éducation et prise en charge psycho-sociale. Cette priorité s’accompagne d’une mise en œuvre du programme de parrainage : scolarisés et encadrés, les enfants sont à l’abri des nombreux risques d’exploitation. Lutte contre la précarité et l’exclusion. Dans un contexte de crise économique, sociale et financière, les conditions de pauvreté et d’exclusion sont de plus en plus manifestes en France. Le SIF développe des actions sociales à destinations des personnes en difficultés (familles pauvres, femmes seules ou isolées, personnes sans abris, immigrés, personnes détenues, etc.) à travers des mises à l’abri, une épicerie solidaire, des maraudes, des distributions de repas, etc.

Les cahiers de l'Islam : Selon vous, existe-il une, en France et dans le monde, une vraie synergie entre les associations humanitaires musulmanes et les associations humanitaires non musulmanes ? Pouvez-vous nous citer des exemples de partenariats ?

Samira Alaoui pour le Secours Islamique : Le partage a toujours été une valeur motrice définissant le Secours Islamique France ; partage avec les personnes défavorisées, mais aussi partage avec des organisations ou associations qui les soutiennent. Le « Bon Vivre Ensemble » est un projet que le SIF défend depuis plusieurs années et a pour but de faire vivre la fraternité à travers des rencontres et actions de solidarité. Ainsi, que ce soit les petits déjeuners des Tunisiens pour les migrants de Lampedusa en 2011, les déjeuners de Saint-Denis en 2014-2015 chez les Petites Sœurs des Pauvres ou la confection de colis alimentaires par le Collectif Abraham, en 2015, les initiatives de solidarité menées notamment aux côtés de la Société Saint Vincent de Paul, du Secours Catholique ou encore les Restos du Cœur, se sont multipliées ces dernières années et continueront à l’être. Le SIF est un acteur important du Groupe d'amitié Islamo-Chrétienne avec le CCFD-Terre Solidaire depuis de nombreuses années. Notre action la plus récente a été de distribuer 3 000 colis alimentaires auprès des migrants de Calais en partenariat avec le Secours Catholique - Caritas, Solidarité International et Médecins du Monde. La diversité est une réelle richesse qui nous permet d’œuvrer à un meilleur vivre ensemble dans un contexte où la différence peut s’avérer être le biais de tensions et de crispations sociales au sein de la population. La solidarité est un moyen de nous rapprocher et de nous retrouver autour des valeurs que nous avons en commun.

 

Chapiteau tente pour les Tables du Ramadan. Crédit Photo Secours Islamique
Chapiteau tente pour les Tables du Ramadan. Crédit Photo Secours Islamique

Les cahiers de l'Islam : Aviez-vous un projet particulier à développer ou à présenter durant le mois de Ramadan ? 

Samira Alaoui pour le Secours Islamique : Comme tous les ans, nous avons distribué des colis alimentaires pour que plus de 100 000 personnes puissent rompre le jeûne dignement dans une dizaine de pays: Palestine, Maroc, Liban, Tchad, Sénégal, Pakistan, Kenya, Somalie, etc. - Mais nous avons braqué les projecteurs sur 3 projets "durables": Pêche, élevage, agriculture pour former les plus démunis afin qu'ils développent des compétences, développent un métier et un savoir-faire en vue de subvenir à leurs propres besoins. -Enfin, notre dernier projet était d'offrir des cadeaux de l'Aïd pour des enfants du monde (cette année, Palestine, Maroc et Pakistan) : kits scolaires, journées récréatives, animations ou vêtements (créés par des bénéficiaires formés par le SIF) -J'ai une pensée spéciale pour les Tables du Ramadan, un chapiteau qui offrait plus de 700 repas complets faits maison tous les soirs du Ramadan sans aucune distinction entre jeûneurs et non-jeûneurs. Cela se passait à St-Denis et tout le monde pouvait venir !

 





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Octobre 2017 - 09:50 Rencontre avec Vincent Geisser