Les cahiers de l'Islam


Pascal Lemmel
Co-fondateur de la revue web Les Cahiers de l'Islam et des éditions du même nom ainsi que de la... En savoir plus sur cet auteur
Dimanche 7 Octobre 2012

Observatoire Pharos : "Organiser la diversité"



De la diversité...

Observatoire Pharos : "Organiser la diversité"
Nous commençons cette revue de presse par un communiqué de l’Elysée annonçant la création de l’observatoire Pharos du pluralisme des cultures et des religions. L’observatoire est avant tout un organisme de veille et se matérialise par un site internet multilingue, mis en ligne le 4 octobre 2012 sur lequel seront publiées des informations présentant l’état du pluralisme dans divers pays. Sa présidente Mireille Delmas-Marty est juriste. Le quotidien Ouest France nous l’assure; « La composition de son conseil d’administration illustre le choix de la diversité. Du pasteur de Clermont au rabbin Sirat, de l’imam Tareq Oubrou à Mgr Stenger en passant par Régis Debray et Jean-Claude Guillebaud, le pluralisme est dans les gênes de Pharos. Son directeur, Pierre Morel, est un ambassadeur au long cours, qui a été en poste à Moscou, Pékin, au Vatican et s’occupait récemment d’Asie centrale ».

De son coté, commençant par « La diversité culturelle », l’Elysée précise qu’il s’agit d’«un bien commun que nous défendrons toujours avec la plus grande force car elle est ce qui permet que notre monde soit ouvert et riche de ses différences». Coté religion, dans la lignée du discours de Manuel Vals prononcé lors de l’inauguration de la mosquée de Cergy (Cf revue de presse de juillet ) l’Elysée nous rappelle avant tout les principes de la laïcité « En France, tous les citoyens ont une référence commune, un cadre collectif, une règle supérieure : la laïcité, c'est-à-dire le droit pour toutes les religions de se pratiquer, et de se côtoyer, dans le respect réciproque de leurs singularités, et en se soumettant toutes à la même loi, celle de la République». Et de terminer en affirmant que la France poursuivra  « son combat pour le respect des droits de l'homme et des libertés publiques »... à l’extérieur de la communauté Européenne.


... diversité ciblée

Car en effet, comme nous le rappelle la Croix dans son article du 03 octobre 2012 « La défense de la liberté religieuse gagne l’Europe »   et la Vie  dans un article datant du début de l'année, cette initiative a été « Motivée au départ par la solidarité avec les chrétiens d’Orient » et par le fait que «  Les  printemps arabes, en particulier, concentrent les inquiétudes, en ce qui concerne notamment la place de l’islam dans les Constitutions». Par ailleurs, l’article cite le Père jésuite Henri Madelin auteur d’un rapport sur le sujet pour la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) : « Les puissances occidentales les plus laïques s’aperçoivent que la religion joue un rôle important dans les relations internationales et que négliger ce facteur revient à “tronquer” leur politique étrangère ».
En résumé, l’observatoire serait donc un instrument de politique étrangère, dont la raison première fut la défense des membres d’une religion spécifique (chrétienne en l’occurrence) et qui a entre autres objectifs la défense de la « diversité » culturelle (à l’extérieure de l’Europe) en considérant que « diversité » est synonyme de laïcité.


Quelle diversité pour la France ?

19_usa_enro_rapport_liberte_religieuse___clinton_reynes.mp3 19_USA_ENRO_Rapport_Liberte_Religieuse_-_Clinton_REYNES.mp3  (518.43 Ko)


Bien entendu nous grossissons ici le trait et il convient certainement de nuancer ces propos. Mais nous entrevoyons ici tous les paradoxes d'une telle démarche. Qu'est ce que la diversité ?... Quelles sont les limites de la liberté d'expression face au religieux et vice et versa.
Dans un entretien publié par la vie, la présidente de l’observatoire affirme que celui-ci ne s’intéressera pas uniquement au sort des minorités chrétiennes dans les pays à majorité musulmane et qu’il publiera dans un second temps une fiche sur la France.
Nous voici rassuré.
Toutefois, comme nous l’avions déjà vu, le rapport d’Amnesty International ainsi que celui du CCIF (Collectif Contre l'Islamophobie en France) n’étaient pas spécialement élogieux envers la France. De même, comme mentionné dans un article du figaro du 31/07/2012 «Liberté religieuse: Washington épingle la France et l'Europe » « La France n'est pas un élève exemplaire en matière de liberté religieuse, estiment les États-Unis, qui ont publié lundi leur rapport annuel sur la question. Le mémorandum, rédigé par le département d'État, porte un regard sévère sur la situation en Europe, mettant en cause la France pour sa législation antiburqa. Les «pays européens sont de plus en plus divers en termes ethniques, raciaux et religieux» mais «ces évolutions démographiques s'accompagnent d'une augmentation de la xénophobie, de l'antisémitisme et de sentiments antimusulmans», déplore Washington. 
Le rapport pointe notamment «la Belgique et la France, qui ont des lois restreignant le code vestimentaire qui pénalisent des musulmans». » A ce sujet, le lecteur pourra se reporter à l'audio extrait de l'article de RFI du 31 juillet dernier "Les Etats-Unis épinglent les manquements à la liberté religieuse en Europe" , placé ci dessus, ou bien, consulter directement le chapitre "Western Europe" à la page 328 du rapport du secrétariat d’état américain (en anglais, p334 du Pdf) situé à cette adresse .
De même, l’étude du Forum sur la Religion et la Vie publique du centre de recherche Pew Research dévoilée le 20 septembre dénonce l’évolution de la situation des musulmans en France. Nous vous proposons de découvrir celle-ci entre 2007 et 2010 à partir de la carte interactive placée ci-dessous et extraite de l'étude. 



"Diversité organisée"

Finalement, la solution envisagée par Mireille Delmas-Marty afin d'aller au-delà des paradoxes entrevus précédemment, est évoquée dans un entretien intitulé « Un Observatoire du pluralisme pour que « l’intolérance ne progresse pas » davantage » donné au monde. Elle y répond à une question de la journaliste sur le « délit de blasphème » (cette dernière ne précise pas si elle fait allusion au Pakistan, à l’Irlande à la Tunisie au Liban ou à tous ces pays à la fois). 
Elle indique vouloir « organiser la diversité » : « Nous sommes confrontés aujourd’hui à plusieurs paradoxes. Comment conjuguer les droits de l’homme, à vocation universelle, et la diversité culturelle, considérée comme un patrimoine de l’humanité ? Comment concilier l’universalisme et la diversité, et admettre que les Etats puissent conserver certaines différences, tout en contrôlant les excès. Il faut parvenir à ce que j’appelle un « pluralisme ordonné », c'est-à-dire organiser la diversité, sans la supprimer, autour de principes communs. Un pluralisme qui sépare et oppose est dangereux, un pluralisme de juxtaposition, vécu sur le mode de la « tolérance », l’est moins, mais ne produit pas d’harmonie et peut aussi mener à des « chocs » ».

Afin de cloturer cette revue de presse nous proposons un entretien de Tareq Oubrou (Recteur de la mosquée de Bordeaux), évoquant sa conception de la diversité. Nous laissons chacun se faire une idée.






Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 21:27 Elle a perdu son âme