Les cahiers de l'Islam


Mercredi 7 Août 2013

[Le Monde] - Le port du voile à l'université remis en question



C'est un rapport alarmiste et une proposition polémique que le Haut Conseil à l'intégration (HCI) a légué à l'Observatoire de la laïcité, détenteur depuis avril des prérogatives de sa mission sur la laïcité. Dans l'un de leurs derniers travaux que Le Monde s'est procuré, les membres de cette mission, menée par l'inspecteur général de l'éducation nationale Alain Seksig, se sont intéressés au respect de la neutralité religieuse dans l'enseignement supérieur.

Face aux "nombreux contentieux intervenus dans tous les secteurs de la vie universitaire", le rapport émet douze propositions parmi lesquelles l'adoption d'une loi interdisant "dans les salles de cours, lieux et situations d'enseignement et de recherche des établissements publics d'enseignement supérieur, les signes et tenues manifestant ostensiblement une appartenance religieuse".
Sans aller jusqu'à étendre à l'enseignement supérieur la loi de 2004 en vigueur dans le second degré, l'idée est bien d'interdire aux étudiantes musulmanes de porter le voile islamique pendant les cours. Une proposition potentiellement polémique, alors que se discute l'opportunité d'interdire les signes religieux, et principalement le voile, dans d'autres sphères de la société française.

A l'appui de leur proposition, les rapporteurs rappellent la loi Savary de 1984, qui précise que la liberté d'expression accordée aux usagers de l'enseignement supérieur "ne doit pas porter atteinte aux activités d'enseignement et à l'ordre public". Les rapporteurs précisent aussi que le code de l'éducation prévoit que "le service public de l'enseignement supérieur est laïque et indépendant de toute emprise politique, économique, religieuse ou idéologique". Ils "voient donc mal pourquoi l'enseignement supérieur camperait dans un hypothétique statut d'extraterritorialité".

Lire la suite : http://www.lemonde.fr

Qui est Alain Seksig -celui conduit la mission sur la laïcité ?

Derrière la mission qui voudrait interdire le voile à l’université, Alain Seksig. Depuis quinze ans, l’homme bataille contre le foulard, à l’école comme au travail.

La mission sur la laïcité est conduite par Alain Seksig, ancien instituteur et directeur d’école, franc-maçon membre de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) et du comité de rédaction de la revue « Hommes et migrations », devenu inspecteur général de l’Education nationale.
Depuis quinze ans, le fonctionnaire a participé à de nombreux travaux visant à interdire le voile dans de nombreux espaces de la vie sociale : école, entreprise, université, établissement recevant du public. De séminaires en rapports, de tribunes en commissions, Alain Seksig a fait de la laïcité son combat.

Lire la suite : http://www.rue89.com

Le Monde.fr
Le Monde.fr




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 21:27 Elle a perdu son âme