Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Enseignante de FLE à l'Université d'Alexandrie et doctorante à l'INALCO. Traductrice au Centre... En savoir plus sur cet auteur
Dimanche 14 Juin 2015

La pensée réformiste d’Abd Ar-Rahman Al-Kawakibi (1848- 1902)



Texte de mon intervention aux Troisièmes Rencontres de la Halqa, 4 et 5 juin 2015 à Paris.

Nombreuses sont les études analysant la pensée d'Abd Ar-Rahman Al-Kawakibi (1848- 1902). Ce penseur éminent, qui marqua des générations d'intellectuels arabes de diverses tendances, continue jusqu'à présent à intéresser les critiques et les lettrés. D'origine syrienne, Al-Kawakibi représente, avec sa double culture orientale et occidentale, cette catégorie de penseurs arabes de la Nahda (renaissance) désirant concilier tradition et renouveau, patrimoine et modernité. À sa formation traditionnelle s'ajoutent ses lectures variées des ouvrages occidentaux traduits.
Nul ne peut nier l'influence considérable de la civilisation occidentale, notamment française, sur les réformistes arabes du XIXe siècle. Des thèmes tels que démocratie, liberté civile, réforme socio- politique et séparation des pouvoirs surgirent dans leurs écrits reflétant les idées des grandes figures de la littérature occidentale. L'œuvre d'Al-Kawakibi, en particulier, témoigne d'une influence considérable de la pensée de Montesquieu, de Voltaire, de Fourier et d'Alfieri. En fait, le penseur syrien ne cache pas, de sa part, les emprunts qu'il a faits aux auteurs étrangers. Il mentionne même dans son œuvre les noms des écrivains qui ont marqué sa pensée réformiste.
Par ailleurs, l'œuvre d'Al-Kawakibi met en évidence les principes islamiques encourageant l'accomplissement de l'individu en tant que membre actif de la société tout en exigeant que le gouvernement réalise le bien-être des sujets. C'est une œuvre qui traduit un vrai attachement aux principes islamiques et aux traditions arabes prêchant la justice, l'entraide et la tolérance. L'analyse et les solutions proposées par le Réformateur concrétisent une confiance, voire une fierté à l'égard du patrimoine idéologique islamique. En effet, ce qui distingue l'œuvre d'Al-Kawakibi, c'est cette volonté inlassable de bénéficier à la fois de son héritage et de la pensée occidentale moderne acclimatée à l'ambiance orientale et arabe.

Abd Ar-Rahman Al-Kawakibi (1855-1902)
Abd Ar-Rahman Al-Kawakibi (1855-1902)
En choisissant l'œuvre d'Al-Kawakibi comme objet de cette intervention,  notre premier but est de mettre cette étude dans le cadre du dialogue des cultures en espérant qu'elle contribuera à mettre l'accent sur les valeurs spirituelles pouvant unir les deux rives de la Méditerranée. En fait, toute étude comparée est une ouverture à l'Autre. Cet Autre, bien que différent, peut constituer une source originale d'inspiration. Dans ce contexte, nous voudrions surtout montrer que les grands penseurs de l'islam sont bien loin d'être fanatiques ou haïssant l'Occident. En effet, la pensée d'Al-Kawakibi se caractérise, avant tout,  par une ouverture d'esprit permettant de reconnaître le mérite de l'Autre notamment dans les domaines politiques, sociaux et scientifiques.
 
Notre choix de cette œuvre est également motivé par l'actualité du thème du despotisme dominant dans les écrits du Penseur. Depuis plus d'un siècle, il a dénoncé la tyrannie et ses corollaires et a prêché la justice, la liberté et la tolérance. À notre époque, où les peuples du monde entier stigmatisent le despotisme et cherchent à rendre leurs gouvernements plus démocratiques, il serait utile de mettre en évidence les moyens susceptibles d'améliorer les conditions des peuples victimes de la tyrannie du pouvoir.