Les cahiers de l'Islam


Dimanche 21 Juillet 2013

La meilleure des aumônes est celle faite pendant le Ramadan



La meilleure des aumônes est celle faite pendant le Ramadan
En ce mois de ramadan, nous vous proposons une revue de presse spéciale dans laquelle nous vous convions à un rapide tour d’horizon de quelques actions menées par des organisations humanitaires en faveur des plus démunis, au sein du monde musulman (cliquez sur les bannières pour accéder au site de chaque organisation).
De manière générale, ces organisations ont pour vocation de lutter contre la faim, contre l’illettrisme, d'aider à la recherche médicale, à l’accès à l’eau potable ainsi que les orphelins .

De façon générale, en Islam, il est recommandé aux Musulmans de pratiquer l’aumône (Sadaqah) envers les pauvres et les nécessiteux. Au-delà de l’aumône, le musulman se doit d’acquitter la zakât, que l’on peut assimiler à une « taxe sociale purificatrice ». La zakât est donc un impôt à prélever sur ses biens. Elle possède à la fois une dimension « sociale » et une dimension spirituelle majeure puisqu’elle a pour vocation de purifier les biens des êtres humains comme ceux-ci purifient leur cœur quand ils prient et leurs corps quand ils jeûnent.

Il se trouve que deux sortes de Zakât ont été prescrites au musulman : "Zakât al-mâl" sur les biens et  "Zakât al-fitr" obligatoire pour tout jeûneur afin de purifier et valider son jeûne.

C’est ainsi que chaque responsable de famille doit la verser pour toutes les personnes dont il a la charge, y compris celles qui ne jeûnent pas.
Sur le plan individuel, cet impôt est dû pour purifier chaque croyant (e) de tout ce qui aurait pu entacher son jeûne, tels que des propos obscènes ou écart de conduite. Sur le plan social, cette aumône permet aux pauvres de passer la fête de l’Aïd-el-fitr dans de meilleures conditions, en leur épargnant de tendre la main ce jour-là.

Suivant les écoles juridiques, elle doit être donnée en nature (aliments) ou bien en argent.   

La zakat-al-fitr doit être donnée le jour de l’Aïd, au plus tard avant la prière, et peut l’être un ou deux jours avant.

Toutefois, Il est possible de reverser la Zakât al fitr dès le début du mois de Ramadan selon les imams As-Shāfi‘ī et Abū Hanīfa, surtout si on veut l’envoyer à l’étranger, comme dans le cas où elle est versée à organisme humanitaire. En effet, plus tôt l’organisme la reçoit, plus tôt il peut prendre ses dispositions afin qu'elle soit redistribuée aux nécessiteux pour l'Aïd Al Fitr. Dans ce cas, c'est d'ailleurs cet avis que préconisent un grand nombre de savants dont le Cheikh Youssef Al Qaradawi.

Il est à noter que la fidya et la kaffara (compensation des jours non jeûnés et expiation) sont à verser dans la caisse Zakât Al Fitr.
 


Nous commençons ce tour d’horizon par l’action contre la faim initiée par le Programme Alimentaire Mondial. Vous retrouverez sur notre page d’accueil le bandeau d’annonce de leur campagne qui pointe directement sur leur site.

Ce Ramadan, renseignez-vous sur la lutte contre la faim et les actions du PAM

La meilleure des aumônes est celle faite pendant le Ramadan
Le Ramadan est un moment et un mois de partage et de solidarité. De ce fait, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), la plus grande agence humanitaire au monde, souhaiterais faire appel à la générosité des gens pour venir en aide à des personnes touchées par la faim dans les pays comme le Yémen, le Soudan et l’Indonésie.
 
Pendant le mois de Ramadan, le PAM invite les internautes à se renseigner sur la faim dans ces pays et de sensibiliser leurs proches à cette problématique à travers les réseaux sociaux etc. Pour ce faire, le PAM a conçu et créé un quiz gratuit disponible en ligne qui peut être facilement partager via email et les réseaux sociaux. De plus, les internautes peuvent aussi faire un don pour soutenir les opérations du PAM dans ces pays à travers une page de dons dédiée à cette campagne.
 
Voici quelques informations supplémentaires sur l’action du PAM dans les trois pays concernés :
 
Yémen : Le Yémen se trouve confronté à une importante crise humanitaire en raison de la hausse des prix alimentaires et du carburant, l’aggravation de la pauvreté, la rupture des services sociaux, une pénurie des ressources, le conflit interne et l’instabilité politique. En 2012, le PAM a mené une analyse globale de la sécurité alimentaire qui a révélé que plus de 10 millions de yéménites, soit la moitié de la population étaient en état d’insécurité alimentaire. Pour faire face à cette situation, le PAM vise à atteindre 5 millions de personnes en 2013. 
 
Soudan : Le Soudan continue à faire face à d’importants défis humanitaires en raison du conflit et l’insécurité qui règnent dans le Darfour et les régions d’Abyei et le Sud-Kordofan. Le PAM fournit une assistance alimentaire aux personnes touchées par le conflit au Darfour depuis 2006. Cette année, le PAM prévoit de nourrir 4,1 millions de personnes au Darfour et 1,1 million de personnes dans les autres régions soudanaises notamment Abyei, l'État du Kordofan du Sud et enfin l'État du Nil Bleu.
 
Indonésie : l’Indonésie est très vulnérable aux catastrophes naturelles comme les séismes, les tsunamis et les éruptions volcaniques. En 2010, le pays a été classé au 2e rang sur la liste des pays les plus vulnérables aux conditions climatiques extrêmes. Depuis 1998, le PAM a soutenu plus de 20 million d’indonésiens en état d’insécurité alimentaire notamment celles touchées par les catastrophes naturelles et les chocs économiques.



A Saint-Denis, près de Paris, à deux pas du célèbre Stade de France, le Secours islamique France a dressé un chapiteau pour son opération les Tables de ramadan.
Dans ce restaurant éphémère mais solidaire, ouvert du 8 juillet au 9 août, soit pendant tout le mois de jeûne, ce sont 700 repas qui sont servis tous les soirs.

Ce mois est béni, votre aumône aussi

La meilleure des aumônes est celle faite pendant le Ramadan
Repas et colis alimentaires Depuis toujours, la pauvreté provoque la faim dans le monde. Elle doit aussi provoquer la solidarité des êtres humains, surtout en ce mois béni de Ramadan. Aider son prochain est une valeur essentielle, car se nourrir est un droit universel. En ce mois béni de Ramadan, ayons une pensée particulière pour ces populations démunies, et concentrons nos efforts pour tenter de soulager leur faim.
Tous les ans, pendant Ramadan, le Secours Islamique France vient en aide aux plus démunis pour permettre aux familles vulnérables de vivre dignement ce mois. Plusieurs milliers de repas et colis alimentaires composés de denrées de première nécessité telles que le riz, l’huile, la farine, les dattes… sont distribués dans une quinzaine de pays (Pakistan, Territoire Palestinien, Somalie, Syrie, etc.).

Le Fonds « Sécurité Alimentaire » sert à financer nos actions de distribution de colis alimentaires pendant le Ramadan ainsi que tous nos autres projets favorisant l’autonomie alimentaire des populations tout au long de l’année. C’est le cas par exemple des projets de relance agricole, de culture maraîchère et d’élevage.

 



A Gaza, le ramadan ne ressemble à aucun autre ramadan du monde musulman. Il s’agit d’un mois sacré pendant lequel ni le blocus israélien, ni la pauvreté, ni le chômage, ni le manque d'eau potable ne connaissent de répit. Des milliers de sans-abri qui attendent toujours d'être relogés : voilà la réalité sociale de Gaza. C’est pourquoi les palestiniens ont besoin de notre aide.

Faisons du Ramadan un mois débordant de solidarité !

La meilleure des aumônes est celle faite pendant le Ramadan
En 2013, la souffrance du peuple palestinien continue. Elle aggrave son sort… Elle obscurcit son avenir. Elle brise ses rêves… En un mot, elle devient de plus en plus insupportable au fur et à mesure que les décennies passent.

A l’approche du mois du Ramadan, notre solidarité est des plus essentielles. Nous devons agir pour aider les familles nécessiteuses. Nous devons agir pour redonner le sourire à leurs enfants.
Grâce à votre générosité, le CBSP met à l’abri du besoin les plus démunis.

Gaza… Cisjordanie… Liban… Jordanie…

Durant ce mois sacré, nos partenaires sont là pour assurer la distribution de colis alimentaires. Ils sont là également pour fournir une aide financière aux familles. Tous sont mobilisés autour d’un seul objectif : offrir du bonheur !

Au nom du peuple palestinien, merci de votre implication à nos côtés et de votre généreuse contribution :


 

>> Avec 100 euros, vous aidez financièrement une famille vivant dans le besoin.
>> Avec 40 euros, vous offrez un colis alimentaire comportant des produits de base. 
>> Avec 20 euros, vous offrez un cadeau à un enfant palestinien le jour de l’Aïd. 

Vous pouvez également atténuer la souffrance en vous acquittant de la Zakat Al Fitr. Une aumône d’un montant de 5 € par personne que nos partenaires locaux distribuent aux plus nécessiteux. 


Ensemble, œuvrons pour que le Ramadan soit un mois merveilleux de joie et de partage !




Au-delà de ses programmes à destination des orphelins ou de l’accès à l’eau Muslim Hands France met en place une action spécifique visant à offrir aux pauvres des repas pour la rupture du jeûne.

Ramadan 2013: cultivons ensemble la solidarité!

La meilleure des aumônes est celle faite pendant le Ramadan
L'aide alimentaire: Iftar

Alors que trop de personnes rompent le jeûne avec de l'eau comme unique repas, nous permettons au plus grand nombre de rompre leur jeûne et leur offront un repas complet, cuisiné et chaud pour leur plus grand bonheur, et le notre. Nos longues journées d'été où la faim et surtout la soif nous tiraillent quelque peu, nous renvoient aux luttes quotidiennes de millions de familles défavorisées, pauvres et nécessiteuses à travers le monde.

Pour seulement 5 euros, vous permettez à un homme, une femme ou un enfant de manger à sa faim dans un esprit de solidarité et de fraternité.

Pour 25 euros, vous permettez à une famille composée en moyenne de six personnes de se nourrir durant une semaine.
Ces gestes sont à notre portée. Nous pouvons ensemble les multiplier pour qu'à des milliers de kilomètres d'ici, pourtant qu'à quelques heures d'avion de chez nous, des ventres creux puissent être soulagés par vous.



Enfin l'association Baraka city poursuit actuellement un projet de grande envergure au Togo, visant à acquérir un camion de forage pour construire des puits mais aussi à restaurer un hôpital et à fournir des repas aux familles pauvres.   

"L'eau c'est la vie", Birmanie et Palestine

La meilleure des aumônes est celle faite pendant le Ramadan
En afrique, on estime que les réserves d'eau souterraine dans le continent sont 100 fois supérieures à la quantité que l'on trouve en surface, soit un volume de 0,66 millions de kilomètres cubes.
Et pourtant, dans certains pays comme le Togo, l'accès est difficile.
Malgré une technologie de plus en plus élaborée, nos frères ne disposent pas de moyens suffisant leur permettant de bénéficier de ces solutions qui changeraient véritablement leur quotidien.
Au Togo, les femmes et les enfants continuent à faire plusieurs kilomètres par jour pour atteindre un point d'eau. Un point d'eau insalubre qui rend les foyers malades et conduit les familles vers une mort certaine.

Selon un rapport de l'O.N.U, les Rohingyas restent la communauté la plus martyrisée au monde.Les dernières aides nous ont permis d'intervenir directement dans les camps réfugiés au Bangladesh à 5 Km de l'état d'Arakan ( Birmanie ).

En 2012 BarakaCity a ouvert ses bureaux à Gaza. Les premières aides humanitaires ont été apportées au sein des familles nécessiteuses. Suite aux bombardements des ambulances durant l'année 2008 jusqu'à 2012, BarakaCity décide d'acheter 2 ambulances équipées.




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 21:27 Elle a perdu son âme