Les cahiers de l'Islam


Jeudi 21 Mars 2013

Institut du Monde Arabe & Institut des Cultures d’Islam : deux visions de l’islam ?



L’Institut du Monde Arabe (IMA) et de l’Institut des Cultures d’Islam (ICI), sont deux instituts qui se veulent des lieux de culture et d’ouverture sur le monde arabo-musulman. L’une, l’IMA, est dépendante du ministère des Affaires étrangères et l’autre, l’ICI, est rattaché au service culturel de la mairie de Paris et tente de « s’enraciner localement ». Quels rapports lient ces deux instituts, dont il est possible de penser qu’ils visent les mêmes objectifs ? C’est la question soulevée par Nicolas Michel dans un article intitulé Islam rive droite, islam rive gauche, publié sur jeuneafrique.com . Les rapports entre les deux établissements sont ils fondés sur la « complémentarité » ou sur la « concurrence » ? Existe-il une opposition des islams à travers ces deux centres culturels ?
IMA & ICI
IMA & ICI

 L’article ci-dessous de Nicolas Michel permet d’y voir plus clair. Avec l'accord de "jeuneafrique.com ", une partie de l'article est publié ici (vous pouvez poursuivre la lecture de l'ensemble en suivant le lien indique plus bas).
__________________________

Nicolas Michel, Islam rive droite, islam rive gauche

À Paris, deux établissements mettent la culture arabo-islamique à l'honneur. Si l'Institut du monde arabe parie sur le rayonnement international, l'Institut des cultures d'Islam joue l'intégration locale. Concurrence ou complémentarité ?

C'est un peu l'histoire de David et Goliath. Enfin, de Daoud et Jalout, ainsi qu'ils se nomment dans le Coran. Sur la rive gauche de la Seine, dans le 5e arrondissement chic et étudiant, se tient le géant : l'Institut du monde arabe (IMA), inauguré en 1987 par le président français François Mitterrand. En perte de vitesse, vertement critiqué par la Cour des comptes, l'établissement culturel table sur l'arrivée de l'ancien ministre de la Culture Jack Lang à sa tête pour se relancer. Sur la rive droite de la Seine, dans le 18e arrondissement, à deux pas de la station de métro Château-Rouge et du marché Dejean, le petit frondeur ne s'en laisse pas montrer : créé en 2006 sous l'impulsion des socialistes Bertrand Delanoë et Daniel Vaillant, l'Institut des cultures d'Islam (ICI) a su s'imposer grâce à une programmation moderne et dynamique... Aux commandes de ces deux institutions fondamentales pour comprendre les relations de la France avec la culture arabo-islamique, deux femmes engagées : la Saoudienne Mona Khazindar, 54 ans, directrice générale de l'IMA, et la Française Véronique Rieffel, 37 ans, directrice de l'ICI.

Confraternité

La première reconnaît avec franchise que le navire qu'elle barre a perdu de sa superbe : « L'IMA vient de fêter ses 25 ans, soit un quart de siècle d'existence, beaucoup de réussites, des expériences à revoir et des leçons à tirer. » En septembre 2012, la Cour des comptes reconnaissait un effort de redressement financier, mais pointait du doigt la mauvaise gouvernance, les bisbilles internes, l'état douteux du bâtiment et une programmation de moindre qualité... Dans son rapport, le président Didier Migaud (PS) écrivait ainsi : « Dans un contexte très évolutif, marqué par l'émergence de nouvelles institutions consacrées à l'art de l'Islam, et par l'évolution politique et culturelle du monde arabe et les mouvements actuels qui le traversent, il n'est pas certain que l'IMA n'ait pas perdu sa position. Il importe donc qu'il diversifie son offre culturelle pour résister à la concurrence et mieux remplir ses missions. »

Le mot « concurrence » n'appartient pas au vocabulaire diplomatique de Mona Khazindar, Lire la suite   




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 21:27 Elle a perdu son âme