Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Dimanche 20 Octobre 2013

Hommage au professeur Ridha Chaïbi (m. 2010)



L'annonce de la mort du professeur Ridha Chaïbi, le 21 octobre 2010, fut un choc pour ses proches, ses collègues et ses étudiants. Ridha Chaïbi, était docteur en philosophie, professeur à l’IESH (Institut Européen des Sciences Humaines) et à l’IIIT France (Institut International de la Pensée Islamique).             

Ridha Chaïbi (m. 2010)
Ridha Chaïbi (m. 2010)

 Il a participé à plusieurs colloques dont : « The John Stuart Mill Bicentennial Conference 1806-2006 », University College London (Avril 2006) ; « Pluralisme et démocratie », CNRS (Février 2005) ; « Argent et Religion », U. R. T. (Utopies-Rencontres-Traditions), Bordeaux (Octobre 2004). Il fut un intervenant actif des nombreux événements scientifiques organisés à l’IIIT France, l’Unesco et l’IESH.                                               

Auteur en 1993 d’une traduction en langue arabe du livre de Francis Fukuyama The end of History and the last man (La fin de l’Histoire et le dernier homme), il publiera en 2008 sa thèse de doctorat, chez L’Harmattan, sous le titre Liberté et Paternalisme chez John Stuart Mill.                      

Enseignant avec enthousiasme et rigueur méthodologique, le souvenir de Ridha Chaïbi reste vivant chez ses anciens étudiants et collègues. À travers donc ce dossier spécial, deuxième numéro de notre revue web, nous rendons hommage à sa mémoire.                         

Version numérique du dossier


La version pdf en téléchargement






1.Posté par Jamila Chaibi (épouse de Ridha Chaibi) le 20/10/2013 21:57
Au nom de mes enfants et moi-même, je souhaite remercier les cahiers de l'Islam qui ont aussi été les étudiants de mon défunt mari pour avoir consacré un numéro spéciale sur leur professeur, le philosophe et penseur Ridha Chaibi. Merci à Youssouf, Pascal, Marika et tout ce qui ont été présent et partage sa vie avant et après sa mort.
Vous avez aujourd'hui par cet hommage permis à la pensée de Monsieur Chaibi Ridha d'être lu, pensée et critiquée. Car pour lui c'est par la critique et l'autocritique que nous accédons a la verité et par conséquent à la liberté au sens qu'il la définissait.
Baraka'Allahoufikoum a toute l'équipe des cahiers de l'Islam

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 4 Janvier 2014 - 16:03 Nos publications au format numérique