Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam
Les cahiers de l'Islam


Dimanche 28 Août 2016

Femmes, printemps arabes et revendications citoyennes (Gaëlle Gillot, Andrea Martinez)







Gaëlle Gillot
Andrea Martinez
ISBN : 2709921871 
Éditeur : IRD ORSTOM (2016)




Dans l’effervescence des mobilisations sociales et politiques qui ont gagné le Maghreb et le Moyen-Orient lors des « printemps arabes », de nouvelles formes de revendications féministes ont conquis la scène politique. Cette lutte des femmes pour la citoyenneté, qui passe par l’égalité des droits avec les hommes, connaît à la fois des avancées et des reculs. 
Réunissant des chercheuses et des militantes, cet ouvrage propose une analyse critique des combats pour les droits des femmes, depuis les aspirations des ouvrières du textile jusqu’aux revendications des féministes laïques ou islamiques, du Maroc à l’Iran en passant par l’Algérie et la Libye. L’accès des femmes à la citoyenneté y apparaît comme un processus en construction, où les revendications pour l'égalité et la justice de genre se jouent tant dans l’espace public que privé, par le droit et par les pratiques au quotidien : accès des femmes à l’espace urbain, à la santé et au travail, pouvoir de décision et de représentation dans la famille et la société, dénonciation des stéréotypes de genre. Ce combat passe aussi par les mobilisations menées pour faire évoluer le cadre juridique et pour endiguer toutes les formes de violences, anciennes et nouvelles, faites aux femmes. 
Dans le sillage des réformes et des révolutions du monde arabe, cet ouvrage apporte un éclairage unique pour comprendre la situation des femmes dans les sociétés arabo-musulmanes contemporaines.


Gaëlle Gillot est docteure et MCF géographie, à l'Université Paris 1 depuis février 2005, rattachée à l'UMR depuis sa fondation et chercheure associée au Laboratoire CM2S équipe de recherche Education, territoires et genre de l’Université Hassan II de Casablanca, et au laboratoire LIMPACT de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech. Ses recherches se situent dans les courants de la géographie sociale et des études féministes : accès des femmes au travail, conditions de travail des ouvrières du textile, accès des femmes à l’espace public, pratiques des espaces publics, mobilités des femmes, stratégies d’accès à la ville, droit à la ville, intersectionnalité, loisirs des populations défavorisées et territorialisation de ces populations, fabrique des villes du monde arabe. Etudes de genre au Maroc.

Andrea Martinez, sociologue, est professeure à l’Institut d’études féministes et de genre et à l’École de développement international et mondialisation de l’université d’Ottawa. Ses  travaux portent sur les mobilisations des femmes des Suds pour faire valoir leurs droits à une citoyenneté pleine et entière.




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 20:23 Du lac Tchad à la Mecque

Vendredi 17 Novembre 2017 - 20:05 La langue et le sacré